1st Innovationmeet

Blog

null 1st Innovationmeet

1st Innovationmeet

Dans les coulisses de la première rencontre d’innovation, la nervosité des responsables au sein de l’usic était palpable: Avions-nous tout en main? Obtiendrions-nous des résultats? Quand pourrions-nous faire état d’un premier rapport? Il nous faudra, de toute urgence, un résultat à l’issue de chaque programme!

Le groupe de réflexion rethink_ing constitue un nouveau chemin, non seulement pour l’usic mais aussi pour tous les participants au projet. Les ingénieurs sont en effet habitués à résoudre les problèmes de façon linéaire. L’image du pont en est l’illustration parfaite: une vallée doit pouvoir être franchie du point A au point B; la droite géométrique dessinée par le pont incarne à cet égard la solution linéaire. Un processus créatif d’innovation, en revanche, emprunte des voies plus sinueuses. Il s’agit plutôt d’une démarche dans laquelle il faut s’engager avec confiance et sans pression liée aux attentes. L’on pourrait évoquer pour comparaison les relations interpersonnelles, lesquelles ne naissent et ne se forgent pas linéairement mais dans le cadre d’un discours dialectique. Ce qui ne signifie nullement que le processus se déroule sans règles ni étapes – pour preuve l’existence de spécialistes dans ce domaine thématique, tels les sociologues ou les psychologues.

L’usic a trouvé, en la personne de Katrin Muff, le soutien externe idéal à son projet. De par son pragmatisme et son immense savoir-faire professionnel, cette dernière parvient à créer un environnement empreint de confiance et de décontraction, tout en tenant fermement les rênes de la discussion. Le processus d’innovation, lequel mobilise des parties prenantes internes et externes, s’articule en quatre étapes:

  1. Visualisation de la solution idéale
  2. Élargissement de la visualisation, premiers prototypes
  3. Test et développement des prototypes
  4. Choix et clarification des prototypes, vision finale

Ces phases guideront successivement, tout au long de l’année 2021, les travaux du groupe de réflexion autour du thème de la ville durable. En avril a eu lieu l’étape une, à savoir la visualisation de la ville durable idéale. Cette rencontre initiale a réuni quelque 23 hommes et 15 femmes. La moitié des participants étaient issus d’entreprises membres de l’usic. Tous les Jeunes professionnels de l’usic avaient par ailleurs été conviés pour l’occasion.

Dans un premier temps, il s’agissait de glaner des idées. Quatre participants fort différents ont présenté leur vue personnelle de la ville durable, parmi lesquels Nils Ter-Borch, Jeune professionnel auprès de BG Ingénieurs Conseils SA, et Lena Bühler, militante pour le climat. Le concept de Nils Ter-Borch repose sur quatre principes:

  1. Ne pas causer de préjudice – une solution préjudiciable n’est pas une bonne solution.
  2. Utiliser les diverses données et l’intelligence artificielle pour modéliser la consommation d’énergie et les émissions d’une ville.
  3. Viser les causes principales – 20 % des biens produisent 80 % des émissions de CO2.
  4. Briser les règles – notamment la règle tacite qui voudrait que les toits ne servent qu’à protéger des intempéries, alors que tous devraient être recouverts de panneaux solaires.

Dans un deuxième temps, Katrin Muff a mené avec maestria une méditation de groupe via Zoom, invitant les participants à se faire leur propre représentation de la ville durable. Quels bruits s’en échappent-t-ils? Que peut-on y faire? Quelles en sont les odeurs, les atmosphères? Ce remue-méninges a servi de base à de premières images de la ville durable.

Il était passionnant de voir à quel point les visions individuelles se recoupaient, alors qu’elles émanaient de personnes aux parcours professionnels et privés très différents.

Au final ont été retenues les idées suivantes (les échanges au sein du groupe de réflexion se déroulant en anglais exclusivement, ces idées sont retranscrites ici dans cette langue également):

  • Cities that allow breathing and living, a slower, human pace
  • A city that empowers, emancipate you – a rhythmic city
  • A smell, experience of living in an intricate fabric – culture, nature as one carpet – new concepts of spaces / materials (far beyond “respecting nature”)
  • Composing a city – a weaving of many aspects
  • Reconsidering decentralization – how to prevent traffic (rush hour transaction)
  • Designing for the people – for life / more space for interaction – appeasing – a relieving atmosphere
  • Exploring the underground to enable to create a planet can become a “roof”
  • The surfaces become free
  • Designing to meet the changing needs of the people (working / living / family)
  • Concrete being replaced by other materials / more green
  • We have to think large – Switzerland as a city
  • Cultural heritage as a foundation to build on
  • Governance enabling a human-centric city
  • Beware of digital cities – tech is to support not to be a purpose of its own

La première rencontre d’innovation s’est révélée une expérience incroyablement enrichissante – pas un temps mort et des idées fusant jusqu’à la dernière minute. Tous sommes convaincus de pouvoir présenter de formidables résultats d’ici à la fin de l’année.

Verfasst von: Lea Kusano lea.kusano@usic.ch